Pourquoi un livre sur le raggamuffin ? Parce que toutes les musiques du monde, qu’elles soient traditionnelles ou vernaculaires, modernes ou contemporaines, ont leurs héros, leurs historiens, leurs exégètes, leur littérature : le rock, forcément, évidemment, abondamment. Et la soul et la pop, le blues et la bossa, le jazz et la java, le rap et la samba, le tango et la rumba... Toutes les musiques du monde. Sauf une : le ragga. Il fallait réparer cette injustice. Voilà pourquoi King Daddy Yod s’y emploie. Parce qu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même. Surtout lorsque l’on a la légitimité d’un précurseur, l’autorité d’un grand frère emblématique, le talent du parolier et le génie de l’artiste.
    « Sous forme de roman autobiographique, King Daddy Yod se propose de raconter non seulement sa propre histoire mais aussi l’épopée de sa musique, née et venue des Antilles (Jamaïque). Une musique qui a émergé au mitan des années 80, sous l’impulsion de King Daddy Yod et d’autres héros, que le lecteur croisera et découvrira. Ils ont pour nom : Princess Erika, I Jah Man (Neg’ Soweto), Tonton David, Pablo Master, Destroy Man & Jhonygo, Saï Saï, Nuttea, Assassin (Rockin’ Squat), Supa John, EJM, NTM, Nèg’ Marrons, Ragga Dub Force Massive… Sans oublier les promoteurs du hip-hop et du ragga que furent le légendaire Sidney Duteil et l’expert Olivier Cachin. Ce livre est à la fois le roman vrai d’une musique et une fiction autobiographique d’un artiste hors du commun. »

Alain Bourmaud


Langue : Français
Format : 15,5 x 24 cm
Nb de page : 208

 

translation missing: fr.general.search.loading