Le prix littéraire Fetkann, Maryse Condé 2022

Le prix littéraire Fetkann, Maryse Condé 2022

Et la gagnante du prix littéraire Fetkann, Marysé Condé 2022, pour la Catégorie Jeunesse est...  Cynthia Gocoul ! L’ouvrage J’étais assise sur un petit banc obtenait, ce mois de novembre, le prix littéraire Fetkann, Maryse Condé 2022 catégorie Jeunesse. Un prix qui a ravi la jeune autrice voyant un premier ouvrage primé. Pour les Editions nèg Mawon, c’est une joie immense que l'un de nos auteurs reçoive ce prix. Plus qu'une reconnaissance de notre richesse littéraire, ce prix est la récompense d'un travail de qualité.

Le mercredi 23 novembre, la foule se presse au café de Flore, à Paris, pour la dix-neuvième édition du prix littéraire Fetkann, Maryse Condé 2022. Dans cette salle se trouve la discrète autrice Cynthia Gocoul qui espère et attend avec impatience, car elle est en lice pour le prix jeunesse. Et tel un cadeau inattendu la lauréate est annoncée et l’autrice exulte… C’est une joie immense et un plein d’émotion qui déborde. La jeune autrice réussit donc l’exploit de ramener ce prix prestigieux, une récompense de valeur quand on sait l’exigence que l’organisation apporte à la sélection.  

« J’étais assise sur un petit banc » est un recueil de nouvelles offrant maintes voyages dans les ruelles de la Guadeloupe.  « Prends ton banc, assieds-toi ! Je vais te raconter des histoires du temps où le diable était encore un enfant. » Comme le conteur, Cynthia offre du rêve, de la magie et l’observation d’une société antillaise. Man Timothé, Manzè Mari, Lumi Flamboya et autres personnages de l’ouvrage invitent le lecteur au merveilleux. La fusion de belles histoires et d’une belle plume, cette alchimie qui a charmé le jury.

« J'ai écrit cet ouvrage parce que ce sont des passages de la vie quotidienne antillaise, ainsi que des légendes que je raconte régulièrement à l'oral à bon nombre de personnes. Et il me semblait judicieux de les mettre à l'écrit dans un ouvrage, d'autant plus que j'ai toujours aimé écrire. C'est une grande joie que j’accueille ce prix. Les ouvrages de Maryse Condé ont bercé mon enfance. C'est alors, un honneur de voir mon nom au côté de celui de madame Condé. » explique l’auteur.

crédits : ALFRED JOKSAN

Pour Didyer Mannette, le responsable des Editions Nèg Mawon, c’est un honneur :   « Oui, c’est de la joie. Après le prix Terres Eparses de l’auteur Serge Urgin  pour le roman Le ballet des masques, en 2021, nous glanons une autre bande rouge. C’est toujours important pour une maison d’édition de voir son travail reconnu d’autant que, sur la liste finale, il y avait de très grandes maisons d’édition donc la joie est encore plus immense. C’est aussi un encouragement pour notre maison. Nous allons poursuivre ce travail d’exigence afin d’offrir une littérature guadeloupéenne, caribéenne de qualité à la littérature française. La caraïbe est un style littéraire que nous aurons de cesse de promouvoir. Nous félicitons Cynthia Gocoul pour sa réalisation et pour ce prix mérité. Nous félicitons également Max Menaphron, auteur de Gérard Lauriette Papa Yaya et Duro-Cardonnet Maellie auteure de l'ouvrage Le temps d’une plume respectivement dans la dernière sélection du prix Fetkann dans les catégories Mémoire et Poésie.»  

L’excellent ouvrage « J’étais assise sur un petit banc » va donc poursuivre sa belle aventure pour 2023, d’autant plus que la pièce mettant en scène les personnages poursuit sa tournée dans l’hexagone et, bientôt, en Guadeloupe et en Martinique. 

Parallèlement, l’autrice ne lâche pas sa plume. « Je travaille actuellement sur un livre jeunesse que j'ai écrit avec l'aide des enfants de ma classe, il y a quelques années. Je suis sur sa réadaptation en version créole. Je reste dans le registre jeunesse, j’adore » confie-t-elle.

Il y a donc des surprises à venir !

/


Article précédent


translation missing: fr.general.search.loading